Epreuve congolaise pour le Onze national

Epreuve congolaise pour le Onze national
Le Onze national affrontera, ce soir à partir de 20 heures au Grand stade d’Agadir, son homologue congolais pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires, zone Afrique-groupe E, du Mondial FIFA 2026 dont les phases finales auront lieu  aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

Prévue initialement au stade des Martyrs à Kinshasa, cette rencontre a été délocalisée à Agadir après un accord entre les instances dirigeantes des deux sélections. Un arrangement qui fait les affaires de l’EN qui aura à jouer un match, a priori, en déplacement à la maison.

Un avantage qui doit être exploité, un cas de figure devant permettre aux Lions de l’Atlas d’aligner un troisième succès de rang et de conforter leur place en haut du tableau.

A propos de cette confrontation, le sélectionneur national, Walid Regragui, a indiqué que « l’essentiel est de s’imposer. Nous respectons cette équipe et ferons le maximum pour hisser notre niveau. On tentera de corriger les erreurs commises lors du match contre la Zambie ».

Pour préparer cette troisième sortie, la sélection marocaine a repris le chemin des entraînements avec une première séance tenue dimanche qui a duré 90 minutes, en présence de l’ensemble des joueurs et qui a été axée sur les aspects techniques et tactiques, rapporte le site officiel de la Fédération Royale marocaine de football. Sachant qu’une seconde séance devait avoir lieu lundi au cours de laquelle le staff technique devait procéder aux ultimes réglages afin que l’équipe soit fin prête. Surtout rendre une copie bien meilleure que celle livrée face à la Zambie et il y a lieu de se demander si Regragui révisera son onze de départ. En tout cas, les changements apportés face à la sélection zambienne se sont avérés concluants et ont donné lieu à une équipe beaucoup plus entreprenante.

Attendons pour voir ce qui l’en sera pour ce soir devant des Congolais qui restent sur un forfait face au Niger et qui auront à cœur de stopper les dégâts. Aux partenaires de Brahim Diaz, sur le papier bien plus forts, de déjouer ce scénario et d’aller chercher un troisième succès qui leur permettra de poursuivre les éliminatoires de la Coupe du monde dans de parfaites dispositions.  

M.Bouarab